titre_nouveautes

Zoom sur la littérature jeunesse

Sélection nouveautés jeunesse – août 2018

9 septembre 2018

Dans nos lectures d’été 2018, 7 titres incontournables  : les étoilés du mois

ALBUM :

BURNINGHAM  John : Ou alors préférerais-tu … (Kaléidoscope)

ROMANS Ado  :

CUENCA  Irène : Piège à la Bastille (Nathan)
FASTIER Yann : Le renard et la couronne (Talents hauts)
THEVENOT  Mikaël :  Le petit prince de Harlem (Didier jeunesse)

ROMANS  Grand ado (et adulte ! ):

BERNARD  Nathalie : Sauvages (Thierry Magnier, grand roman)
NICODEME  Béatrice : Il n’est si longue nuit (Gulf stream, électrogène)

Livre Intergénérationnel

DESPLECHIN  Marie & PONTI  Claude : Enfances (Ecole des loisirs)

Et aussi 30 nouveautés nourrissantes :

ALBUMS  Bébé (0-2) :

DESBORDES Astrid : Max a grandi (Nathan, Max et Lapin)
HUDRISIER Cécile : Bonne semaine, Ourson (Didier jeunesse)
HUDRISIER Cécile : Le petit train de lapin ! (Didier jeunesse)
MUHLE Jörg : Sèche tes larmes, Petit Lapin ! (Pastel)
PAINSET Marie-France : Cinq dans le lit (Didier jeunesse)
TELIER A. : L’imagier du Père Castor en photos (Flammarion)

ALBUMS  Petit (2-5) :

BASSIE Alice : Un kilomètre à pied (Kaléidoscope)
BERSTEIN Galia : La grande famille (Nathan)
COPPO Marianna : Une histoire très en retard (Seuil jeunesse)
MARCEAU Fani : Babam ! (Sarbacane)
PINSON Zaza : La rumeur (Kaléidoscope)

ALBUMS  Benjamin (5-8) :

ALLARD Harry : Melle Nelson a disparu ! (Kaléidoscope)
RAVISHANKAR Anushka : Les éléphants n’oublient jamais (Albin Michel, panda poche)
VILLIOT Bernard : Méphisto (Gautier-Languereau)
YABOUZA Adrienne : Biaka sauvée ! (L’Elan vert)

ALBUMS  Cadet (8-11) :

BRIERE-HAQUET Alice : La Vénus de Pierre (L’Elan vert, pont des arts)
COJAN NEGULESCO M : La jeune fille plus sage que le juge (Albin Michel Jeunesse)

ROMANS Cadet  (8-11) :

DUVAL Myren : Mon chien, Dieu et les Pokétrucs ( Rouergue, dacodac)
LENAIN Thierry : Menu fille ou menu garçon ? (Nathan, premiers romans) reprise

ROMANS Junior (11-13) :

ADAM Olivier : Personne ne bouge (Ecole des loisirs, neuf poche) reprise de 2011

ROMANS Ado (13-15) :

LAMY Florence : Rosa Parks, elle a dit non au racisme (Scrineo)
TIXIER Jean-Christophe : Un dossard pour l’enfer. (Rageot, heure noire)

ROMANS  Grand  Ado (15 et +) :

BLONDEL Jean-Philippe : Dancers (Actes Sud junior)
DOLE Antoine : Ueno Park (Actes Sud junior)

DOCUMENTAIRES  Benjamin :

CAILLOU Marie : Imagier d’Asie (Editions Amaterra)
KASANO Yuichi : Cueillons des feuilles de thé (nobi nobi)
RZEZAK Joanna : Mille et une fourmis (Actes Sud junior)

DOCUMENTAIRE  Cadet :

BARDOE Cheryl : Rien n’arrête Sophie. L’histoire de l’inébranlable mathématicienne Sophie Germain (Les Editions des éléphants)

DOCUMENTAIRE Junior :

LENNE-FOUQUET Marie : Une marée noire (Kilowatt)

DOCUMENTAIRE  Intergénérationnel :

BRAMI E & PROWELLER E : La couleur des saisons (Editions courtes et longues)

 

Vitrine rentrée des classes 2018

1 septembre 2018

En cette période de rentrée scolaire 2018, une sélection de nouveautés sur le thème de l’école.

Petit
BASSIE Alice & REGANI Soufie : Un kilomètre à pied. Kaléidoscope, 13 €
La voiture familiale est en panne. Isidore doit se rendre à pied à l’école. Au fil du trajet, il découvre les joies de la marche avec des copains de son âge.


GLIORI Debi & BROWN Alison : Mon premier jour d’école. Gautier-Languereau, 12 €
Petit Hibou n’aime pas ce soi-disant grand jour de rentrée. IL préférerait rester à la maison. A chaque activité que lui propose la maîtresse, il imagine celles géniales qu’il aurait pu faire avec sa maman.

NEEMAM Sylvie & ALBERTINE : Ils arrivent ! La Joie de lire,13,90 €
Pas facile le premier jour d’école pour la maîtresse ! Elle entend les enfants arriver et se demande comment seront les petits monstres, s’ils auront pris un petit déjeuner, s’ils seront de bonne humeur.

PINSON Zaza & DAVERNIER Christine : La rumeur. Kaléidoscope, 13 €
Le nouveau à l’école, il est moche, il mange salement, il est bizarre avec ses piquants. C’est sûrement lui qui a piqué la barre chocolatée de Chiot, même si on n’a aucune preuve.

Benjamin
ALLARD Harry & MARSHALL James : Mlle Nelson a disparu. Kaléidoscope, 13 €
La maîtresse n’arrive pas à tenir ses élèves de CP. Elle se fait porter absente et se fait remplacer par une sorcière qui ne plaisante pas. Les enfants commencent à la regretter.

DAMOTTE Isabelle & BARENGO Monica : C’est bien trop long à raconter. Motus, 13 €
A l’école primaire, chacun a son bureau et chacun vit sa première journée différemment.

DELACROIX Clothilde : L’école, maman & moi. Seuil jeunesse, 14.90 €
Mère et fille n’ont pas la même idée de l’école. Apprentissages, discipline, cantine, cours de récré … le duo commente les situations dans des scènes de type BD.

LASSERRE Hélène & BONOTAUX Gilles : Merveilleuse école. Seuil jeunesse, 12,90 €
En douze tableaux fourmillant de détails, Petit panda et son papi racontent chacun leur école, celle d’aujourd’hui et celle des années 1950.

Cadet
HOESTLANDT Jo & POISSON Léo : Le prix d’Evelyne. Editions du pourquoi pas ? 9,50 €
En 1933, dans une école bretonne, Evelyne, la métisse, se fait traiter de négresse. Seule parade, se faire aimer de certains camarades, sauf que ça ne va pas plaire à la maîtresse. Poignant.

TIERCELIN Arnaud & COUTANCE Ella : Des lions même en cage. Editions du pourquoi pas ? Collection faire société, 6,50 €
Un garçon de neuf ans raconte ce qu’il aime à l’école et ce qu’il déteste comme la géographie ou les poireaux à la cantine. Mais surtout il voudrait tant que sa mère et son amoureuse arrêtent de venir le chercher.

 

Nouvelle collection documentaire

11 juillet 2018

Juillet 2018

Edition : Flammarion jeunesse, Père castor
Collection : Que d’émotions !
Prix : 8 €
Lectorat : 3-5 ans

Thème : Les émotions

Parution : 4 titres sortis fin mai 2018 délicatement écrits par KOCHKA et illustrés par trois artistes différentes.

Une bulle de timidité pour Gabin (illustré par Sophie Bouxom)
Une vague de joie pour Eloi (illustré par Sophie Bouxom)
Un vent de panique pour Charline (illustré par Géraldine Cosneau)
Un bol de tristesse pour Nour  (illustré par Marie Leghima)

Présentation : Un  jeune enfant, fille ou garçon, évolue dans son milieu familial lorsqu’un événement vient en modifier le cours : un déménagement, l’arrivée d’une demi-sœur, une grasse matinée des parents, la perte d’un animal. Ce tournant inattendu dans sa vie déclenche chez le petit une forte émotion – timidité, joie, tristesse, panique – que les adultes vont gérer et accompagner naturellement, à moins qu’ils n’aient été aidés par la psychologue qui donne des conseils en fin d’ouvrage.

On aime :
– La mise en situation simple et dynamique dans laquelle le lecteur se reconnaitra et trouvera de l’apaisement
– L’unité graphique : couleur pastel des couvertures et pages de garde, fond blanc sur lequel déroulent les saynètes.

Sélection nouveautés jeunesse – juin 2018

2 juillet 2018

Moisson de juin 2018 :

ALBUMS Petit (2-5) :

AHLBERG Allan : Bébé à bord ! (Gallimard jeunesse)
CALI Davide : Qui veut jouer avec moi ? (Sarbacane)
DE KEMETER Philippe : Pingouin manchot (De La Martinière)
DIBUC Marianne : Le jardin de Jaco (Casterman)
LOUCHARD Antonin : Les bottes (Seuil jeunesse) choix du lundi
NEEMAN Sylvie : Ils arrivent ! (La Joie de lire)
SAARBACH Marie : Le vent se lève (Seuil jeunesse)

ALBUMS Benjamin (5-8) :

DELACROIX Clothilde : L’école, maman & moi (Seuil jeunesse)etoile2
FUCHIGAMI Satorino : Rady, un chat aux petits soins (nobi nobi)
PICARD Myriam : Ca va pas être possible ! (Le grand jardin)

ALBUM Cadet (8-11) :

MANDELA Zindzi : Grand-père Mandela (Rue du monde) etoile2Choix du lundi

ROMANS Benjamin (6-8)  :

BAJON Mim & Benoît : Noé et Azote, chacun ses poux ! (Magnard jeunesse)
BIONDI Ghislaine : La maîtresse n’a plus de voix (Milan)
DE SAINT MARS Dominique : Max et Lili ont peur de parler en public (Calligram)
SYLVANDER Matthieu : Le plein de Blorg (Ecole des loisirs, mouche)

ROMANS Cadet  (8-11) :

AUBRUN Claudine : Le garçon rose malabar (Mini Syros) etoile2choix du lundi
AYMON Gaël : Le manoir de la peur (Nathan, les grandes années)
BLACKMAN Malorie : La révolte ou la paix (Rageot, flash fiction)
KELLY Jacqueline : Calpurnia apprentie vétérinaire (2) : Saute-mouton (Ecole des loisir,neuf)
MORGENSTERN Susie : Le bonheur selon Dana (Nathan, la famille trop’filles)
RUTER Pascal : La tente d’en face (Didier jeunesse)
SOMERS Nathalie : La princesse impatiente et la belle au bois dormant (Magnard, mes 1er romans)

ROMANS Junior (11-13) :

GREVET Yves : La planète interdite (Syros, mini soon)
JANU tamsin : Le grand voyage de Figgy (Bayard jeunesse)
SORTLAND Bjorn : Keplers62 (1) : L’appel (Nathan)

ROMANS Ado (13-15) :

BARUSSAUD Gwenaëlle : Léo (2) : Mon destin sera la liberté ! (Rageot)
CONSTANT Gwladys : Lettre aux bourreaux de ma soeur (Oskar, Les romans de la colère)
GRIVE Catherine : Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison (Fleurus) etoile2
LEON Christophe : L’art de ne pas être des moutons (Le Muscadier)
SANVOISIN Eric : A la belle étoile (Le Muscadier) etoile2
TENOR Arthur : Plastique Apocalypse (Le Muscadier)

ROMANS  Grand  Ado (15 et +) :

AUBRY Florence : Titan noir (Rouergue, doado)
BRIGNULI Irena : Les sorcières du clan Nord 2 : La reine captive (Gallimard jeunesse)
DE CASTELL Sébastien : L’Anti-magicien (Gallimard jeunesse)

DOCUMENTAIRES  Benjamin :

CHANUT Emmanuel : La p’tite encyclo des animaux (Bayard jeunesse, youpi j’ai compris)
DUMONT-LE CORNEC Elisabeth : Crottes de bêtes (Les Editions du Ricochet)

DOCUMENTAIRES Cadet :

TRIUS Angie : Animaux médecins (Albin Michel)

 DOCUMENTAIRES  Junior :

SERET Natacha : Fleurs en papier crépon (Fleurus)

 

Les éditeurs jeunesse veulent-ils vraiment le bien de la planète ?

26 juin 2018

Après les chroniques du 23 avril, 8 mars et 2 février 2018, Eric Lombard, physico-chimiste très au fait de l’écologie, continue son analyse des livres jeunesse qui sont publiés dans ce domaine.  Aujourd’hui : On fait du bien à notre planète, Iréna Aubert, Grenouille éditions, mai 2018 (12,90 €)

C’est bien d’informer et de sensibiliser les jeunes, mais encore faut-il le faire correctement ! Voici encore un documentaire jeunesse sur l’écologie dont l’amateurisme ne permet pas de le distinguer de ceux que nous avons récemment analysés.

Cet album a d’indéniables qualités, mais impossible de le recommander. Pourquoi ?

Florilège :
– p19 et 20 : confusion malheureusement classique entre N2O (protoxyde d’azote), gaz à effet de serre émis par les activités agricoles et NOx (oxydes d’azote), gaz polluants toxiques émis par les moteurs et les chaudières.
– p20 « Qu’est-ce qui envoie le méthane ? – Les immenses fermes qui élèvent des vaches (les pets de vache) » D’abord ce ne sont pas les pets des vaches qui posent problème, c’est le processus de rumination, qu’on trouve aussi chez le mouton. Et évidemment, cela n’a rien à voir avec la taille des fermes, plutôt avec notre goût immodéré pour la viande.
– p20 « Qu’est-ce qui envoie le CO2 ? – 1. Les centrales électriques » Désigner les centrales électriques comme premiers émetteurs de CO2 dans un pays où 80% de l’électricité est nucléaire, comme le rappelle trop discrètement un encadré sur la même double page, n’est pas pertinent. C’est vrai au niveau mondial, mais encore aurait-il fallu le préciser.
– p24 « Pourquoi n’utilise-t-on pas l’eau des océans ? » Réponse : parce que ça coûte encore très cher parce qu’il faut beaucoup d’énergie (sous entendu, pour la désaliniser). Pas un mot sur les émissions de CO2 liées à l’énergie…
– p29 « Dans le nord de l’Océan Pacifique, un immense tas de déchets en plastique flotte à la surface de l’eau ». Il ne s’agit heureusement (ou malheureusement) pas de tas, mais de micro-déchets en suspension dans l’eau.
– p33 L’auteur liste les arguments pour et contre l’agriculture intensive. Dans les contre, elle mentionne l’utilisation de farines animales pour nourrir les vaches, alors que ça fait belle lurette qu’elles sont interdites, et surtout elle passe sous silence les gros problèmes posés par l’utilisation massive de soja ou de maïs.
– p43 Dans les petits gestes du quotidien, aucune hiérarchisation et beaucoup de gestes importants ne sont pas mentionnés. Exemple : « Je baisse le chauffage quand j’aère la chambre. » Oui, mais ce qui est plus important encore, c’est de baisser le chauffage la nuit et quand on n’est pas là, ou de mettre des pulls. Rien sur la viande, les transports.
– p48 Dans le chapitre sur la biodiversité : « Pourquoi coupe-t-on des forêts entières ? Pour développer l’agriculture : on a besoin de plus de nourriture, donc de plus de champs et de plus d’élevages. » La réponse passe à côté de la vraie raison : la demande croissante de viande qui demande de grandes superficies de culture pour nourrir les animaux.
– p49 « Les plantes absorbent le CO2. C’est pour cela qu’il est important de planter des arbres là où la pollution est grande, par exemple le long des autoroutes. » La pollution par le CO2 est une pollution globale. Il faut certes planter des arbres, mais nul besoin de le faire le long des autoroutes.
– p50 Dans le chapitre sur les animaux en danger, la seule raison invoquée pour les protéger est le bien de l’homme : « les hommes ne peuvent vivre sans la nature ». Il aurait été bon de rappeler, comme dans l’introduction, que c’est pour « le bien-être de tous les êtres vivants dans le respect de notre planète »
– p52 Sur la dernière page, un encadré intitulé « On réagit ! » dit en substance qu’il y a des ONG qui luttent contre la dégradation de la planète et des ministères de l’écologie dans beaucoup de pays. « Cependant, l’action la plus efficace serait d’agir tous ». Et de rappeler le conte du colibri. Très bien, mais nos petits gestes de tous les jours seront encore plus efficaces s’ils sont guidés et encouragés par des politiques éclairées…

A lire aussi dans la rubrique Humeur : Edition jeunesse : la quantité nuit à la qualité