/Léo mon secret est une chance
­
Léo mon secret est une chance

« 1869 ». Léonore, ouvrière à la chocolaterie Menier à Noisiel, apprend que sa mère est en fait une nourrice qui l’a gardée après que ses parents, bourgeois parisiens, eurent subitement arrêté de payer la pension sans plus donner le moindre signe de vie. Léonore, profite d’un déplacement à Paris avec une délégation de l’usine pour repérer, avec l’aide d’un marchand de journaux à la criée, la résidence de sa famille boulevard Saint Germain. Elle se fait embaucher comme domestique chez les voisins des Desilles, sa famille supposée. Mais cela reste à vérifier.

BARUSSAUD Gwenaelle Rageot 2018