titre_boite_idees

Des pistes pour vivifier la lecture

Bourse d’échanges

6 novembre 2007

Lieu :

Hall de la bibliothèque jeunesse (et pourquoi  pas au collège ou en section adulte ?)

Objectif

Renouveler son stock de lectures personnelles à moindre coût

Principe :

Organiser des échanges de livres personnels entre lecteurs

Organisation :

  • Préparer une monnaie d’échange : des bibliopoints de 1 à 50 qui seront attribués à chaque ouvrage selon leur état et leur genre. Exemple : un périodique : 2 points, un roman : 10 points; une BD  : 20 points, un beau livre :  50 points. La valeur est écrite au crayon de papier sur la page de titre (ou de garde). Sur un cahier sont notés le nom du donneur, la liste des livres et le nombre de bibliopoints correspondants.
  • Annoncer la manifestation par des invitations (avec un bibliopoint offert) distribuées à  la bibliothèque et dans les écoles.
  • Le dépôt s’effectue sur 15 jours en décembre et la bourse a lieu le premier samedi des vacances de Noël.
  • Les livres récoltés sont classés soit par valeur soit par genre (chaque système a ses avantages).
  • Petit plus : 1 crotte en chocolat contre un bibliopoint !

Avantages :

  • Déstockage et renouvellement du fond des  bibliothèque personnelles ou familiales.
  • Participation de lecteurs qui passent le jour de la bourse de l’autre côté des comptoirs en aidant les bibliothécaires.

Origine :

Bibliothèque jeunesse de Gannat (Allier)

Vite lu, bien lu

29 septembre 2007

Lieu :

CDI de collège

Objectif :

Encourager la lecture personnelle

Principe :

Créer un espace attractif

Organisation :

  • Sélectionner des fictions courtes dans des collections destinées initialement aux élèves de fin de primaire comme les : J’aime Lire (Bayard), Mouche et Neuf (EDL), Mini souris et Mini contes (Syros), Petite Poche (Thierry Magnier).
  • Cacher le niveau d’âge indiqué par l’éditeur.
  • Coller, en haut du dos, un logo «vite lu, bien lu », de deux couleurs différentes selon le niveau de difficulté de lecture.
  • Installer les fictions sur un présentoir original, récupéré par exemple chez un commerçant et relooké par un complice artiste.

Avantages :

Ces textes sont lus sur place le temps d’une récréation (15 mn) ou pendant une séquence de CDI (25 mn). Leur lecture donne confiance à des jeunes qui se rendent compte qu’ils peuvent, eux aussi, aller jusqu’au bout d’un livre.  Pas de compte rendu ni de résumé,  éventuellement un portrait flash d’un des personnages brossé oralement à la documentaliste.

Origine :

CDI, Collège Saint Dominique, Chalon/ Saône.

Bandeau d’éditeur

21 août 2007

Lieu :

Bibliothèque adulte

Principe :

Garder trace

Organisation  :

Plutôt que de le jeter, coller à  l’intérieur de l’ouvrage, sur la page intermédiaire entre la page de garde et la page de titre, le bandeau amovible qui bague la couverture.

Avantages :

Un prix littéraire, c’est une perspective de vente pour l’éditeur et une promesse de succès pour l’auteur plus qu’une garantie de qualité pour les lecteurs. Chacun fait différemment confiance à tel ou tel prix. Certains se méfient des prix attribués par des professionnels (Goncourt, Renaudot, Télérama , etc), d’autres accordent du crédit à ceux décernés par des lecteurs (Livre-Inter, Prix des lectrices de Elle, etc). Dommage de ne pas garder trace de ces distinctions qui font émerger des livres.

Origine :

Livralire

Livre surprise dans les bacs

10 juillet 2007

Lieu :

Section jeunesse

Objectif :

Donner des chances à des livres d’être empruntés

Principe :

Glisser des intrus dans les bacs

Organisation :

  • Fabrication de signets jaunes plastifiés de grande taille (10x30cm) avec le texte ci-joint imprimé en rouge : «ouvre-moi, je ne suis pas à ma place dans ce bac, profite de me découvrir, tu peux m’emprunter sinon je reste ici. Bonne lecture »…
  • Insertion dans un album déclassé de sa place alphabétique ou dans un documentaire mis dans un bac d’albums ou de bandes dessinés (et  inversement).
  • Quand le livre «en perdition » est emprunté, on place le signet dans un autre ouvrage.

Avantages :

On donne des chances à des livres d’être repérés et empruntés.

Origine :

Bibliothèque jeunesse de Delémont (Suisse)

Pochettes surprise estivales

9 juillet 2007

Lieu :

Bibliothèques toutes sections et CDI collèges et lycées

Objectif :

Faire découvrir des livres qui sortent peu

Principe :

Choisir pour les lecteurs

Organisation :

  • Sélectionner des ouvrages pour un public enfant, adolescent ou adulte en mélangeant tous les styles de textes.
  • Faire des lots (2 ou 3 livres). Par exemple pour des adultes : un livre intergénérationnel pris en jeunesse (conte, jeu, photos, album), un recueil de poésie ou un livre inclassable, un récit ou un roman.
  • Les insérer dans une boîte de bureau, une  pochette en tissu réalisée par un club d’aîné(e)s ou simplement  les recouvrir de kraft et  nouer le lot  par un raphia de couleur (différent selon le niveau d’âge).
  • Seul point délicat, mais pas insurmontable : la saisie des codes barres.

Avantages :

Les bibliothécaires font vivre leur fonds et les lecteurs élargissent leur champ de lectures !  Cela peut devenir un rituel annuel très attendu !

Origine :

Bibliothèque  de Wazemmes-Lille

Application :

Bibliothèques de Lyon pour le mois du polar,  bibliothèque de Fenouillet – Hte Garonne (photos)